plateforme culturelle et musicale
FICHES

 

 

Face Cover Face/Fools
single
1978 - No Fun

Escape The Human Myth/
History Landmarked
single
1980 - Torso

Robespierre's Re-Marx/
Room For Two
single
1981 - Torso

Untitled
LP
1980 - Torso

Subtitled
LP
1980 - Torso

Autoportrait
LP
1983 - Torso

Retitled
LP
1983

Titled
CD
1986 - Divine Madrigal France

Titel Entitled
compilation, 1981
co-production avec Plexus

Mecano Un​-​Ltd
presents :
Erector Set - Rebuilt

MECANO

Mecano n'est pas une formation musicale ordinaire. Sa véritable source d'inspiration débute et s'accorde avec le milieu artistique des peintres et des écrivains. Musicalement, Mecano tire ses influences premières du mouvement Cold Wave britannique et de sa tête de file, Joy Division.

En 1977, Dick Polak trouve dans un magasin de seconde main un livre sur les jeux de construction, plus précisement ces modules à assembler communément appelés mecano ou jeu de mecano. D'emblée, cette découverte devient pour l'artiste peintre qu'il est, une véritable manne à créer. Aussi musicien dans l'âme, il monte en pleine explosion punk, avec Pieter Kooyman, un groupe qui prend très vite le nom de Mecano tant ce jeu lui hante l'esprit. Un premier single, «Face Lover Face», est enregistré sous leur propre label : No Fun. Le duo est alors aidé par trois musiciens de studio.
Les frères Bolten, Theo (ex-Divorce) et Cor (ex-Lulu Zulu & White Guys) ainsi que le batteur Ton Lebbink (ex-Charlie Davidson et Lulu Zulu & White Guys) renforcent Mecano. Ton Lebbink, portier du «Paradisio», le temple de la pop musique d'Amsterdam, permet au groupe de répeter dans ses caves et même d'y faire de la scène. Associé à Hans Joustra et Peter Dispa, Dick Polak met sur pied le label d'enregistrement et de production «Torso».

En 1980, Dick Polak montre un goût prononcé pour les courants artistiques surréalistes et dadaïstes ainsi que pour les littératures française et russe qui s'y intègrent. En avril paraît un mini-Lp : «Untitled», marqué de toute l'atmophère qui découle de la direction prise. Le titre de ce disque fait directement allusion à un poème inachevé de l'écrivain russe Mayakovski. «Untitled» fut bien accueilli en la mère patrie et fut même un tremplin pour sortir moins d'une demi-année plus tard : «Subtitled». L'idée du mecano qui hante le groupe se renforce lorsque Dick découvre que le mouvement artistique des années '20, «De Stijl», publie une revue sous le titre mecano.
«Untitled» et «Subtitled» sont découverts par un public de plus en plus important, ce qui permet au groupe d'entamer une tournée dans une grande partie de l'Europe. Un single, «Escape The Human Mythe», sort sous l'étiquette Torso.

Le début de 1981 s'ouvre sur des négociations commerciales pour permettre au groupe de se faire connaître aux Etat-Unis. Il est décidé pour ouvrir le marché américain que les mini-Lp's jusqu'ici enregistrés ne formeront qu' un seul et même album. Ce disque sera le résultat d'un travail commun entre Torso et Plexus. Un nouveau single est gravé sous le label Torso. Il s'agit d'un remix plus accessible de l'initial et assez sombre «Robespierre' s Re-Marx». Lors d'une tournée en France, à Reims, où Mecano entre en scène dans le cadre du Festival International des Musiques Nouvelles, des tensions et conflits de personnes se font sentir. Ton Lebbink, ayant déjà acquis une petite renommée en tant que poète populaire, entame une carrière solo. Dick produit Minimal Compact, un groupe originaire d'Israël, et travaille, tout comme Cor, sur des projets personnels. En juin, Dick monte avec Peter Grante et Martin Van Leer, musiciens de Rotterdam, la formation «A Shapeless Volume». Pieter, de son côté, abandonne quelque peu la musique. Cor Bolten étudie en autodidacte toutes sortes d'instruments et la musique classique.

Avec Joop Van Brakel et Bea de Visser, Dick enregistre en 1982 sous le nom de Valori Pastici, mais avec en tête de ressuciter Mecano. Theo et Cor Bolten reviennent, Pieter Kooyman fait de temps en temps partie du lot, Ton Lebbink abandonne définitivement. Dick et Cor s'occuperont dès lors des rythmes. Le groupe renaît de ses cendres mais ne fait plus de scène. Entre mai et novembre, il enregistre «Autoportrait».

Autoportrait sort en 1983, de nouveau via Torso. Le côté sombre, Cold Wave, a disparu au profit d'un album plus particulièrement varié et étonnant. Certains passages du disque font penser à Tuxedomoon. Il y a aussi quelques atmosphères directement apparentées à la musique dite néo-classique minimaliste. Autre particularité, certains textes sont chantés en russe et en français. La radio VPRO accueille très bien l'album. En février, elle les encense dans la revue qu'elle édite, accompagnée d'un flexi-disque où on retrouve Mecano et le titre «The March Of The Iron Workers», ainsi que Fad Gadget. Et pourtant, malgré ce bon accueil, Mecano décide de mettre un terme à sa carrière. Dick et Theo retournent à la peinture. Pieter Kooyman abandonne la musique. Cor monte avec Edward Gijsen le groupe Flue. Ensemble, ils enregitrent l'album Vista. Le français Pascal Bussy de Tago Mago, met sur vinyle une petite anthologie sur Mecano qu'il intitule «Retitled». Le CD «Titled» sortira en 1986. Il est la version numérique du vinyle «Retitled» avec en bonus des plages supplémentaires. 2002 est marqué par le retour de Mecano sous forme d'une rétrospective de 36 morceaux produits par Lazy Dog.

Les Chansons de Dirk Polak sont intimement liées aux oeuvres des poètes André Breton, Paul Eluard et même du poète russe Vladimir Maïakovski. Bien que séparé dans les faits, le groupe Mecano se produit toujours sur scène sous le nom de Mecano Un-Ltd pour le plus grand plaisir de ses fans.

MH

RECHERCHE AUDIOTHEQUE M
www.metaxial.net
HOME