plateforme culturelle et musicale
FICHES

 

 

PAUL ROLAND

Enfant unique d’une maman comédienne et d’un papa écrivain, Paul Roland est originaire du Kent. Tout gamin, il s’intéresse à la poésie et à l’histoire. Son intérêt pour la musique arrive plus tard. Ces premières influences rock, il les puise dans le "Glam rock" du tout début des années ’70. Il devient un fan inconditionnel de Marc Bolan.

Il s’associe à John Williams pour l’enregistrement d’un premier single. Alors que son ami place sa chanson sur une des faces de la galette, Paul Roland grave sur l’autre son premier morceau intitulé "Oscar Automobile". Le single présente nos associés en herbe sous le nom de "Weird Strings".

Les deux amis se séparent et Paul Roland entame une carrière en solitaire avec "Midnight Rags" comme nom d’emprunt. John Peel croit en lui et passe ses morceaux sur la BBC. Ce tremplin exceptionnel lui permet d’enregistrer un premier album : "The Werewolf of London".

En 1985, Alan Duffy du label "Acid Tapes" le remarque et pousse à la réalisation d’une cassette qui reprend son premier album rehaussé de deux nouveaux morceaux. Cette nouvelle étape dans la carrière de Paul Roland ouvre de nombreuses portes en Europe. En France, le label "New Rose" s’intéresse à sa musique.

En 1987 sort "Danse Macabre". Paul Roland estime alors être apparenté aux romantiques gothiques du 19ème siècle. En aristocrate excentrique, comme il se plaît à se définir, il tire son inspiration de la littérature anglaise sans se préoccuper du négoce vinylographique.

"A Cabinet Of Curiosities" (1987) et "Happy Families" (1988) ouvre la voie sur un public beaucoup plus large. Il s’impose en France, en Italie, en Espagne, en Grèce.

"Duel", un album plus rock, est réalisé en 1989.

"Masque" (1990) se remarque pour ses chansons où violon, orgue, clavecin ont la part belle. Viennent ensuite les albums "Roaring Boys" (1991) et "Strychnine" (1992). Sur ce dernier, Paul Roland reprend des titres de Kevin Ayers, Donovan, Electric Prunes, Marc Bolan, The Sonics, le Velvet Underground, Siouxsie And The Banshees.

Un premier "best of" voit le jour : "House Of The Dark Shadows".

"Sarabande" (1995) et "Gargoyles" (1997) perpétuent les chemins empruntés par Paul Roland en gardant toutes les références littéraires et atmosphères de Mary Shelley, Edgar Allan Poe, Bela Lugosi ou encore Lewis Carroll.

Fasciné dès l’enfance par le monde de l’occulte au point de vivre des expériences inhabituelles, il devient écrivain et nous laisse quelques livres sur la kabbale, la méditation, les anges, les rêves et aussi, sans grande surprise, sur la musique jazz et pop.

En 2004, Paul Roland revient avec un nouvel album, Pavane, essentiellement acoustique. L'album Nevermore, sorti en 2008, propose une sélection de chansons allant du folklore marin au pop psychédélique. L'album Grimm de 2011 est un véritable album solo. Roland joue tous les instruments et conçoit l'enregistrement dans son propre studio. En 2017, Paul Roland sort un nouvel album : White Zombie.

En 2006, Paul Roland quitte l'Angleterre pour vivre en Allemagne. Il est rentré au Royaume-Uni en 2010 et vit maintenant dans le Cambridgeshire. La discographie complète de Paul Roland (1979-2017) est vaste et comprend plus de 100 albums et des apparitions dans de nombreuses compilations.

des

MH

RECHERCHE AUDIOTHEQUE P
www.metaxial.net
HOME