plateforme culturelle et musicale
FICHES

 

 

Quelques albums

Echo And The Bunnymen

Crocodiles
(1980)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Pete DeFrietas
Dave Balfe

Heaven Up Here
(1981)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Pete DeFrietas
Leslie Penny

Porcupine
(1983)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Pete DeFrietas
Shankar

Ocean Rain
(1984)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Pete DeFrietas
Adam Peters

Echo And The Bunnymen
(1987)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Pete DeFrietas
Jake Brockman
Henry Priestman
Ray Manzarek

Reverberation
(1990)
Noel Burke
Will Sergeant
Les Pattinson
Damon Reece
Jake Brockman

Ballyhoo (Best of)
(1997)

Evergreen
(1997)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Les Pattinson
Michael K. Lee
Adam Peters
Ed Shearmur
London Metropolitan Orchestra

What Are You
Going To Do
With Your Life ?
(1999)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Guy Pratt
Jeremy Stacey
Mark Taylor
Les Pattinson
Michael K. Lee
London Metropolitan Orchestra

Flowers
(2001)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Alex "Kong" Germains
Vincent Jamieson
Ceri James

Siberia
(2005)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Peter Wilkinson
Ste Brennan
Simon Finley
Paul Fleming
Gordy Goudie

Electrafixion

Burned
(1995)
Ian McCulloch
Will Sergeant
Leon de Sylva
Tony McGuigan
ECHO AND THE BUNNYMEN

Originaire de Liverpool, Ian McCulloch, tout juste sorti du lycée en 1977, se retrouve sans travail. La cause en est la crise économique qui touche durement le nord de l'Angleterre. Il passe son temps à fréquenter le club punk de la ville dont l'enseigne est "Eric's". Là, il rencontre Julian Cope et Pete Wylie. Ensemble, ils tentent de monter un groupe qu'ils baptisent "Crucial Three". Comme ils ne s'entendent pas lors des répétitions, Julian Cope crée sa propre formation, "The Teardrop Explodes", tandis que Wylie met sur pieds "Wah !" (The Mighty Wah!).

En 1978, Ian McCulloch fait la connaissance de Will Sergeant, cuisinier de formation, mais aussi guitariste à ses heures. Le duo, pour enregitrer ses premiers morceaux, se fait accompagner d'une boîte à rythmes que nos deux amis appellent pour l'occasion "Echo". A ce patronyme original dans sa démarche, ils accolent la touche humoristique " ... and the Bunnymen" et le tour est joué pour le nom complet du groupe. Les Pattinson rejoint "Echo and the Bunnymen" et tient la basse.

C'est "Zoo Company", label indépendant tenu par Bill Drummond, qui signe en mars 1979 le premier simple intitulé "Pictures On My Wall". Pete De Freitas est engagé en octobre de la même année comme batteur. Soutenu ensuite par le major "WEA-Korova", un second titre, "Rescue", est produit début '80. "Echo and The Bunnymen" sort en juillet 1980 "Crocodiles", son 1er Lp. Applaudi par la critique, il se positionne très vite dans les meilleures places des hits anglais et demeure encore aujourd'hui un album de référence.

Le deuxième opus, "Heaven Up Here", réalisé en juin 1981, atteint la 10ème place dans le classement des meilleures sorties. Le groupe participe au "WOMAD" festival en juillet 1982 et enregistre une variante endiablée de "All My Colors" (cf. Heaven Up Here) avec les Tambours du Burundi. L'année 1983 correspond à la sortie de "Porcupine", un 3ème album sur lequel sont gravées "The Cutter" et "Black of Flower", deux plages qui donnent à la formation une réputation plus qu'enviable et lui fournissent des perspectives très encourageantes. Le succès sans pareil des "Bunnymen" - les hits s'accumulant - leur confère à juste titre le surnom de "groupe Top Ten".

L'album suivant, "Ocean Rain" (1984), est enregistré au "Studio des Dames" à Paris en association avec "Amazon Studios" de Liverpool. Ian McCulloch se nourrit à l'époque de l'art des prodigieux Jacques Brel et Leonard Cohen pour lesquels il a une admiration son borne.

"Songs To Learn and Sing", sorti en novembre 1985, compile les singles réalisés à ce jour. Ian enregistre de son côté "September Song", un morceau repris également par Frank Sinatra. Pete de Freitas quitte soudainement les "Bunnymen" pour former à la Nouvelle-Orléans "The Sex Gods" , une formation qu'il abandonne très vite, ses amis lui manquant. Privé de son géniteur, "The Sex Gods" deviendra plus tard "Balcony Dogs". Blair Cunningham, appelé à devenir le batteur des "Pretenders", remplacera Pete de Freitas le temps de sa courte escapade, entre janvier '86 et juillet de la même année.

Au fil du temps les épreuves deviennent pesantes et le stress s'installe nettement. Après la sortie en 1987 d'un album éponyme sur lequel joue Ray Manzarek (Doors), des frictions internes, des conflits de personnalité, laissent supposer l'inévitable : un split alors que le groupe entre dans sa 10ème année d'existence. Finalement, Ian Mc Culloch opte pour une carrière en solitaire. Ses complices d'antan décident de tourner sans lui sous le même nom et auditionnent quelques chanteurs. Un malheur encore plus grand s'ajoutant à un autre, en juin '89, Pete de Freitas trouve la mort dans un accident de moto. Ian McCulloch, bien décidé à œuvrer seul, propose en octobre '89 un premier album solo, intitulé "Candleland". "Echo And The Bunnymen" enregistre quant à lui "Reverberation" qui apparaîtra sur le marché en novembre '90. S'adjoignent au groupe reconstruit le chanteur Noel Burke, le claviériste Jake Brockman et le batteur Damon Reece.

Abandonné par la WEA, "Echo And The Bunnymen" crée son propre label, "Euphoric", et réalise en 1992 le single "Prove Me Wrong". En collaboration avec le guitariste Roddy Frame ("Aztec Camera") et la chanteuse Elisabeth Fraser ("Cocteau Twins"), Ian McCulloch sort au même moment un second Lp, "Mysterio".

Les "Bunnymen" se disloquent quelque peu lorsque Will Sergeant se lance dans une quête musicale plutôt expérimentale du style "ambient".

En 1995, Will et Mac, à nouveau réunis, mettent sur pied la formation "Electrafixion" et enregistrent "Burned". Après une tournée réussie, nos deux complices incitent Les Pattinson à réintégrer le groupe. "Echo And The Bunnymen" se remet graduellement de ses blessures. Michael Lee, remarquable sur l'album "No Quarter" de "Page & Plant", offre ses talents de batteur. Malgré une rude compétition dans l'industrie musicale, "London Records" signe le groupe à la fin de l'année 1996. En janvier 1997, Will sergeant, Ian McCulloch et Les Pattinson se retrouvent pour la première fois depuis 10 ans en studio d'enregistrement.

Au printemps 1997, le retour "live" d'"Echo And The Bunnymen" en Angleterre est un véritable triomphe. En juin 1997, alors que leur ancien label sort la compilation "Ballyhoo", le 1er single du groupe reformé fait l'actualité. Signé par "London Records", "Nothing Lasts Forever" atteint la place 8 dans le Top Ten UK. "Evergreen", l'album attendu, est réalisé en juillet 1997 et connaît un immense succès.

"On The Top Of The World", une composition de Ian McCulloch, originellement écrite avec Johnny Marr (ancien guitariste des "Smiths"), est choisie en juin 1998 par l'association de football comme chanson officielle de la World Cup. Elle est interprétée par les "Bunnymen" , les "Spice Girls" , Tommy Scott de "Space" et Simon Fowler de "Ocean Colour Scene" sous le nom de "England United" .

A l'instar d'"Evergreen" , l' album suivant, "What are you going to do with your life ?" obtient en avril 1999 l'approbation du public et de la critique. "Echo And The Bunnymen" se réduit au duo Will Sergeant/Ian McCulloch renforcé par des musiciens occasionnels.

Qu'en est-il de l'année 2001 ? "Echo And The Bunnymen" réapparaît en mai avec un nouvel album et une forme créative comparable à celle qui fut la sienne pendant les jours heureux de ses débuts. "Flowers" est à n'en pas douter leur meilleur travail depuis leur "come-back". En plus de sa fraîcheur, on y retrouve l'inventivité de "Crocodiles" et "Ocean Rain", combinée au savoir-faire des deux précédents opus depuis la dernière reformation du groupe. Se joignent au duo de base (Les Pattinson étant malheureusement absent), trois jeunes musiciens locaux :

- Vincent Jamieson
- Ceri James
- Alex 'Kong' Germains.

Ian McCulloch enregistre peu après son troisième album solo intitulé "Slideling". On retrouve sur plusieurs titres la présence de Chris Martin et Jonny Buckland (Coldplay).

L'année 2005 correspond à la sortie d'un nouvel album d'Echo And The Bunnymen : "Siberia".

MH



Ian McCulloch    
Candleland
(1989)
Ian McCulloch
Ray Shulman
Michael Jobson
Boris Williams
Olle Romo
Elizabeth Fraser
Mysterio
(1992)
Ian McCulloch
Mike Mooney
Jhn McEvoy
Edgar Jones
Steve Humphreys
Slideling
(2003)
Ian McCulloch
Pete Byrne
Peter Wilkinson
Simon Finley
Ceri James

HAUT DE PAGE

RECHERCHE AUDIOTHEQUE E
m e t a x i a l . n e t

[ HOME ]